25 mars, une journée pour deux fêtes

25 mars, une journée pour deux fêtes

La Grèce a la particularité d’avoir deux fêtes nationales. Avant le « Ochi day » (jour du non) qui a lieu le 28 octobre, il y a le 25 mars, cette date où l’on commémore le début de la guerre d’indépendance.

Une journée importante pour les Grecs car le 25 mars 1821 après 400 ans d’invasion ottomane, le pays déclare son indépendance lors de l’Assemblée Nationale d’Épidaure. S’en suit une guerre avec les Ottomans qui va durer huit ans jusqu’en 1829, avec la capitulation des envahisseurs de longue date. C’est en 1830 que l’Etat grec est créé, lors du Protocole de Londres.

Ce jour correspond aussi à une fête religieuse importante, celle de l’Annonciation (Evangelismos). Une double raison de fêter ce jour qui se trouve en plein milieu du carême, période importante pour les Grecs avant Pâques.

Lors de cette journée particulière, les Grecs mangent un plat traditionnel appelé Bakaliaros skordalia. Une recette avec du poisson frit (de la morue souvent), accompagné avec une sauce à base d’ail, d’huile d’olive et de pommes de terre. Une tradition qui remonte au XVe siècle, pour célébrer l’Annonciation.

Du côté des célébrations en ville pour la journée de l’indépendance, Athènes verra ses Forces armées défiler dans Athènes à partir de 11h, avec la présence du président de Grèce Prokopis Pavlopoulos. Si vous entendez des coups de feux à 10h et 19h41, c’est normal ! 21 coups de canon sont tirés du Mont Lycabette à ces heures ci, lors de la levée et de la descente du drapeau grec à l’Acropole.

Lucie Rochette––Montalieu


Laissez vos commentaires ...