Cinq îles préservées à moins de trois heures d’Athènes

Cinq îles préservées à moins de trois heures d’Athènes

En règle générale, de nombreux Athéniens préfèrent passer leurs vacances sur des îles grecques qui sont faciles d’accès et loin des « masses ». Amanda Dardanis a dressé une liste de ses refuges paradisiaques préférés, tous situés à moins de trois heures de la capitale. (Mais ne le dites pas trop aux autres !) 

Serifos

L’île de Serifos, la Dame de fer des Cyclades, a fait l’objet d’une construction silencieuse. Calme, car les Athéniens préfèrent garder ce trésor discret et sans prétention pour eux tous seuls. Serifos se trouve à deux heures de ferry du Pirée. Récemment, c’est devenu un havre de paix pour les athéniens sophistiqués qui préfèrent passer leurs vacances loin des regards. 
 
Ses nombreux admirateurs citent la beauté sauvage de l’île, les formes fossilisées étranges, les plages merveilleuses et les baies aux couleurs de Tahiti qui meublent les côtes désertes et spectaculaires. De nombreux artistes grecs, écrivains, cinéastes y ont élu domicile, aux côtés d’architectes et de designers célèbres tels que Paola Navone et Sergio Tacchini.

Serifos Chora Livadi

Points forts : Faites une randonnée pittoresque d’une heure depuis Hora, l’une des villes les plus enchantées et les plus préservées des Cyclades, jusqu’au port de Livadi, en contrebas ; nagez le long de la merveilleuse Vagia (la plage est encadrée de lavande sauvage et de câpres) ou le long de Psili Ammos, deux plages spectaculaires de sable fin. Imprégnez-vous du Yacht Club et de sa scène, le café branché est le noyau social incontesté de Serifos. 

Pour s’y rendre : Voyagez en scooter des mers ou avec le Speedrunner IV au départ presque quotidien du Pirée et atteignez Serifos en 2 heures ou 2h30 environ (environ 45 euros). Réservez en ligne. 

Kea (Tzia)

À partir de Pâques, les Athéniens passent le week-end sur cette île cosmopolite et indolente, à une heure de ferry du port de Lavrio, dans l’est de l’Attique. 

D’un vert inhabituel pour une île des CycladesKea a un esprit indépendant et séduisant. Elle a réussi à éviter le tourisme de masse. De nombreuses familles de marins fortunés possèdent des villas de vacances, en particulier dans le quartier chic de Koundouros.

 

Le Lion de pierre sur l’île de Kéa

Points forts : Dégustez des poisson frais dans les excellentes tavernes de bord de mer de la baie de Voulkari. Mais aussi profitez des sentiers panoramiques anciens et bien organisés de Kea, de Koundouros et ses plages de sable et de la grande capitale Ioulida, qui s’étend sur deux collines en terrasses et qui abrite le célèbre Lion de Kea. 

Pour s’y rendre : Le Marmari Express se rend à Kéa environ 3 fois par jour, au départ du port de Lavrio (1 heure au sud-est d’Athènes). La durée du voyage est d’une heure. Le prix des billets est de 12 euros par trajet. Réserver en ligne.

Spetses

Spetses, une île située à 90 minutes du Pirée, a obtenu à la fois une apparence et un emplacement avantageux. Surnommée le Monaco de la Grèce, cette île pittoresque couverte de pins est une splendeur pittoresque de bougainvilliers, de palmiers ronds et de belles demeures néo-classiques de capitaines de mer converties en hôtels-boutiques et en musées. 

La mer et les maisons du port de Spetses

Seules quelques charrettes tractées par des chevaux circulent dans le port de Dapia, où des taxis maritimes circulent sous les vestiges des canons de la guerre.

Spetses

Points forts : Pouvoir s’attarder dans les cafés élégants de Dapia ; déguster le « Fish a la Spetsiota » dans le vieux port aristocratique en compagnie de cygnes, faire de la plongée en grotte à Agii Anargyri où les habitants de l’île se sont cachés pendant les raids ottomans et enfin, déguster du Brandy Sours au Bar Spetsa avec les locaux. 

Pour s’y rendre :  L’Hellenic Seaways part du Pirée une fois par jour, avec un temps de trajet compris entre 2h10m et 2h30m. Le prix des billets est de 42,50 euros par trajet. Réserver en ligne.

Hydra

Les plongeons mythique de Sophia Loren dans Ombres sous la mer s’y sont déroulés. Dans les années 1960, les tavernes en plein air d’Hydra étaient animées par les sons de poètes, d’artistes et de musiciens tels que Leonard Cohen qui a adopté cette île bohème comme muse.

Le port d’Hydra

Pas de voitures, pas de mobylettes, pas de gratte-ciel ; ce sont des ânes qui assurent le lourd transport des bagages et des fournitures ici. La vie à Hydra s’articule autour de son élégant port en forme de croissant et de ses festivals culturels qui se déroulent toute l’année.

Les toits d’Hydra

Points forts : Explorez les charmes les plus purs d’Hydra dans les ruelles escarpées derrière le port, détendez-vous à la cosmopolite Spilia, un éperon rocheux près du port avec des baignades sublimes, des cocktails et des couchers de soleil. 

Pour s’y rendre :  Le Hellenic Seaways Flying Dolphin part du Pirée 5 fois par jour, avec un temps de trajet compris entre 1h10 et 2h. Les billets sont à 31 € par trajet. Réserver en ligne.

Andros

À deux heures du port de Rafina, Andros, une ville tentaculaire, se montre à la fois aristocratique et préservée. Les nombreux hôtels particuliers et les habitations néo-classiques de la ville principale de Hora témoignent de l’identité d’Andros considérée comme « l’île des propriétaires de navires ». 

L’île d’Andros, Grèce

Andros possède une multitude de plages exceptionnelles, de sentiers de randonnée et de formations géologiques remarquables. Ces atouts, combinés à la classe décontractée de l’île, en ont fait depuis longtemps un lieu de retraite apprécié des athéniens les plus exigeants. Nombreux sont ceux qui espèrent garder Andros pour eux seuls.

A l’est d’Andros

Points forts : Profitez d’une randonnée jusqu’à la forteresse vénitienne ravagée du nom de « Château de la Vieille Femme » à Korthi, une ville accidentée. Détentez vous à Chryssi Ammos, l’une des nombreuses plages vierges et accessibles du sud, visitez le musée d’art contemporain de Goulandris, dont les expositions passées ont été présentées dans le cadre de l’Exposition universelle de l’UNESCO.

Pour s’y rendre : Les ferries Cyclades Fast Ferries et Golden Star Ferries partent pour Andros du port de Rafina (40 km à l’est d’Athènes) plusieurs fois par jour, pour une durée de voyage de 2 heures. Les billets sont à 21 € par trajet. Réserver en ligne.


Laissez vos commentaires ...